Viendra le feu

  jeudi 26 Septembre   
20 H 00


Festival de Cannes Un certain regard prix du Jury

Scénario : Olivier Laxe,Santiago Fillol
Montage : Cristobal Fernandez
Producteur : Andrea VAZQUEZ
Image : Mauro HERCE
Production : MIRAMEMIRA,4A4 PRODUCTIONS,KOWALSKI FILMS,TARANTULA
Coproducteur : Koldo ZUAZUA,Elise ANDRÉ,Donato ROTUNNO
Son : David MACHADO,Sergio DA SILVA,Amanda VILLAVIEJA,Xavi SOUTO,Nicolas CANTIN,Sylvain Malbrant,Stéphane Thiébaut
Musique originale : Grégoire HETZEL
Casting : Alexandre NAZARIAN,Clément MORELLE
Réalisateur : Olivier Laxe
Producteur : Xavi FONT
Producteur : Andrea QUERALT,Mani MORTAZAVI

Site officiel


 Avec 

» AMADOR ARIAS - Actrice» BENEDICTA SÁNCHEZ - Actrice» INAZIO ABRAO - Actrice
» ELENA FERNÁNDEZ - Actrice» DAVID DE POSO - Acteur» ALVARO DE BAZAL - Acteur
» Léa SEYDOUX - Claude» Sara FORESTIER - Marie» Antoine REINARTZ - Louis
» Chloé SIMONEAU - Judith» Betty CARTOUS - De Kayser


 L'avis de la presse 

Première - Thomas Baurez
Un supposé pyromane sort de prison et est accueilli en paria. Le sidérant récit d'un embrasement dans les montagnes galiciennes.
Olivier Laxe aime la nature, du moins se repose-t-il sur elle pour essayer d'en puiser la part sacrée. Dans Mimosas, le Haut Atlas marocain devenait un territoire mythologique. Le même ensorcellement ne tarde pas à se mettre en place dans Viendra le feu, où des plans de nuit d'une forêt majestueuse mettent d'emblée le spectateur face à plus grand que lui. La main de l'homme ne tarde pas à briser cette nature souveraine. Dans un raccord parfait, on distingue bientôt un épais dossier qui circule de main en main. En voyant ces piles de papier, on pense à ce bois tout juste sacrifié. En off, on apprend que s'apprête à être libéré un homme accusé d'avoir provoqué un incendie dans la montagne galicienne où il habite seul avec sa mère. Ce retour au bercail a quelque chose de puissant et troublant. Une musique d'opéra dramatise ce moment. Olivier Laxe va suivre ce difficile retour au monde. Nous sommes dans un village au milieu des montagnes, retiré de tout. Le supposé pyromane retrouve sa mère, une vieille paysanne qui accueille cet enfant un peu maudit avec amour et tendresse. La parole est rare, les gestes mesurés. La caméra d'Olivier Laxe ne brusque rien. Elle observe, scrute, révèle. Des plans larges viennent rappeler la puissance de ce qui nous entoure. Le protagoniste est lentement adopté par la communauté malgré les provocations de quelques-uns. Il peut même espérer un peu d'amour autre que maternel, mais comme l'annonce le titre, viendra le feu qui recouvrira la vallée, laissant les hommes démunis, et l'homme que tout accuse obliger de baisser la tête à nouveau. Puissant.


Libération - Luc Chessel
C'est le film de deux couleurs, vert et rouge, feuillages et flammes. Ce sont elles qui racontent l'histoire, chacune apparaissant par contraste avec l'autre, dans la succession de deux parties bien tranchées. Dans la première, un homme taciturne nommé Amador, condamné quelques années plus tôt pour un incendie volontaire, sort de prison et retrouve sa mère, Benedicta, qui prend soin d'un petit troupeau de vaches dans le hameau de Galice où ils ont toujours vécu, entourés d'arbres et de pâturages. Dans la seconde vient le feu du titre, qui ravage les montagnes alentour, fait partir l'immense forêt en fumée et les villages qui s'y terrent, défiant les corps fragiles des pompiers jetés dans ses bras. Le coupable sera tout trouvé, mais la question n'était pas là : elle se trouve partout ailleurs, dans les sentiments matériels dont ce qui est filmé bruit, dans les matières vertes et rouges, leur conflit ou alliance secrète, où Oliver Laxe et son chef opérateur Mauro Herce découpent les fragments d'un mystère résolu d'avance.

Après Vous êtes tous des capitaines (2010) et Mimosas (2016), Laxe continue la série des portraits de sa figure privilégiée, l'autiste magnifique, l'idiot ni innocent ni coupable, pris entre l'hébétude et la grâce, que l'amateur Amador incarne à la suite de Shakib Ben Omar, avec le surcroît de mélancolie qui va à ces paysages détrempés et ardents où le cinéaste a vécu ou rêvé son enfance.

Et il poursuit l'exploration d'un mysticisme bien à lui, qui n'est pas très catholique, mais peut-être musulman ou protestant, ou les deux, car l'angélique et le prosaïque s'y rencontrent là où s'épousent le feu et la terre. Toute mystique requiert les deux pôles, prêts à s'inverser, et en leur milieu une figure humaine, par essence incomplète, à qui les deux voies résistent. Versant vert, Amador lutte avec une terre meuble et ancienne qui ne veut presque plus de lui, comme il bute sur la résistance d'une vache embourbée (un être rarement aussi bien filmé), versant rouge, il lutte contre le désir qui brûle. On sait que ce qui brûle guérit.

Viendra le feu, à l'heure de peser ces matières, est plus lourd et plus léger que Mimosas, plus chargé et plus simple, entraîné plus fort vers le sol par gravité, envoyé plus loin vers le ciel par combustion. Le cinéma pieux et impie d'Oliver Laxe est un art pompier et un art pyromane, de leur rencontre naît l'équilibre de son chant, avec sa puissance de dévastation, évidente dès l'image sonore de la première scène, un bulldozer dans la nuit arrachant les arbres sur son passage. La partie incendiaire, qui montre les pompiers au travail, décrit une technique singulière, une utopie pyromane : la pratique du contre-feu, allumer un feu pour éteindre l'autre, jeter l'élément contre lui-même, combattre le mal par le mal. A cette mystique de la terre brûlée, qui est le violent secret d'Amador, persistent à répondre d'autres gestes fixés dans la première partie, sur les mains d'une vieille héroïne qui prend soin des choses en l'absence des hommes : le film de Benedicta.




Association IRIS Saison 2019-2020
www.cine-iris.com - contact@cine-iris.com
Programmation et animation des films du jeudi soir (projections en V.O)
Festival 'Faites des courts'- ciné goûter/pizza pour les enfants
Un projet « Autour de l'animation » - Partenariat avec d'autres associations
Merci à tous pour votre soutien.
Evenements
Ciné goûter
liens
Galerie de photos
Programmes
Archives
Qui sommes nous ?
Contacts